14ème édition du Jour de la Nuit : Plus que jamais, la pollution lumineuse au coeur des enjeux écologiques

Communiqués de presse

Dans un contexte de sobriété énergétique, la 14ème édition du Jour de la Nuit, organisée le 15 octobre 2022, est au cœur de l’actualité en prenant en compte non seulement les enjeux énergétiques, mais aussi et surtout les impacts de la pollution lumineuse sur notre santé, la biodiversité et l’observation du ciel.

Depuis 2008, Agir pour l'Environnement organise le Jour de la Nuit, un événement en partenariat avec 14 structures, dédié à la lutte contre la pollution lumineuse, à la protection du ciel étoilé et à la biodiversité nocturne.

Dans un contexte de sobriété énergétique, la 14ème édition du Jour de la Nuit, organisée le 15 octobre 2022, est au cœur de l’actualité en prenant en compte non seulement les enjeux énergétiques, mais aussi et surtout les impacts de la pollution lumineuse sur notre santé, la biodiversité et l’observation du ciel.

Depuis 2008, Agir pour l'Environnement organise le Jour de la Nuit, un événement en partenariat avec 14 structures, dédié à la lutte contre la pollution lumineuse, à la protection du ciel étoilé et à la biodiversité nocturne.

L’éclairage public au cœur des enjeux

En 2022, au-delà de la symbolique, l’éclairage public sera au cœur des préoccupations énergétiques des villes et collectivités. De nombreuses villes ont déjà annoncé des extinctions de l’éclairage public la nuit, dans un souci d’économie d’énergie. Les grandes enseignes de la distribution doivent également, cette semaine, mettre en place leur plan sobriété énergétique.

Pour Agir pour l'Environnement, à l'initiative de l'événement : « La nécessaire sobriété énergétique nous rappelle à quel point nous avions l’habitude d’éclairer sans compter. De nombreux éclairages excessifs et inutiles peuvent être supprimés, avec à la clé des bénéfices pour notre santé, la biodiversité et l’observation du ciel. »

Pour l’Association des Maires de France et des présidents d'intercommunalité, « la pollution lumineuse est un sujet d’envergure sur lequel les communes ont encore une vraie marge de manœuvre. Il est important de s’engager pour la réduire, au bénéfice de tous et de l’environnement.»

Contempler le Ciel

À l’heure où nous nous émerveillons devant les récits de Thomas Pesquet ou les découvertes sublimes que révèle le télescope James Webb, il est urgent d’éteindre la lumière pour retrouver la magie du ciel étoilé.

Or, en ville, si nous levons les yeux au ciel, nous ne pouvons discerner qu'une vingtaine d'étoiles, alors que dans un ciel dénué de pollution lumineuse, nous pourrions en observer plusieurs milliers.

« Ce spectacle céleste gratuit, partagé à travers les âges par l’humanité, devrait rester accessible à tous, suscitant émotion, émerveillement et curiosité, premier pas vers la connaissance. » rappelle Eric Piednoel, directeur général de l’Association française d’astronomie.

Protéger enfin la biodiversité

La pollution lumineuse a un impact très concret sur la biodiversité dans son ensemble. N’oublions pas que 28 % des vertébrés et 64 % des invertébrés sont exclusivement ou partiellement nocturnes. En une décennie, 38 % des chauves-souris ont disparu en France hexagonale.

Des millions d’oiseaux meurent chaque année à cause de l’éclairage de bâtiments. Leur migration est également impactée.

Pour Allain Bougrain-Dubourg, président de la LPO, partenaire de l’événement : « Faire la lumière sur la fragilité de la biodiversité en éteignant l'électricité n'est pas un paradoxe, c'est rendre à la nature sa capacité de rayonner. »

Un effet sur la santé humaine

En 2021, l'Académie nationale de médecine soulignait que l'exposition à la lumière la nuit peut avoir un effet perturbateur endocrinien. Cela augmente donc les risques de cancers, obésité, dépression…

Une manifestation riche en événements dans toute la France

À l’occasion de la 14ème édition de cet événement incontournable, de nombreuses structures organisent des animations locales, à destination du grand public : ciné-débats, conférences, expositions photos, sorties natures, balades contées…

Le Jour de la Nuit sera comme d’habitude très présent dans les parcs naturels régionaux.

« Depuis plus de dix ans, le réseau des Parcs et les collectivités qui les composent bénéficient de l’effet dynamisant de cet évènement sur la prise en compte des enjeux liés à la nuit. Cet événement est une belle opportunité de fédérer les acteurs du territoire et de venir en renfort des politiques ambitieuses portées par les Parcs. » précise Philippe Moutet, responsable énergie-climat à la fédération des PNR.

Programme des animations disponible sur jourdelanuit.fr